Digilover SEO & E-Marketing Web Développement Le Blog du Digital Contactez-moi

Le RSS était déjà mort, vous en doutiez?

Christophe Lefevre Chris Lefevre
3min de lecture


Le mot est lâché : Google abandonne Reader, le service qui vous permet de vous informer quotidiennement grâce à vos flux RSS. Mais plus qu’un site, Google Reader est avant tout un service compatible avec un nombre extraordinaire d’applications et logiciels. Beaucoup, comme moi, ont commencé à vraiment apprécier Google Reader avec des applications mobiles.

Pourtant, ce n’est pas la première mort que Google Reader aura connue. En effet, après avoir lancé Google+, le géant américain a mis à jour son service en ligne tout en lui enlevant sa couche sociale. Lorsque l’on avait un bon réseau sur Google Reader, on pouvait découvrir des articles que l’on n’aurait pas pu lire sans. Aujourd’hui, l’agrégateur n’est plus qu’un flux de news, qui pourrait sans grande difficulté être remplacé.

Pourquoi Google a fermé Reader ?

On peut trouver beaucoup de bonnes et de moins bonnes raisons. La fermeture de Reader suit celle de iGoogle, l’autre agrégateur. Pour Google, c’est surtout la volonté de récupérer de nombreux serveurs pour d’autres tâches. Il faut dire que si vous vous connectez à une app telle que Newsify avec votre compte Google, vous consommez des ressources et de la bande passante, mais n’apportez rien à Google en contrepartie, même pas la vision de pub.

Il est également évident que le flux RSS est en perte de vitesse. D’ailleurs, c’est Twitter qui a pris la place en étant la première source d’info en temps réel du net.

De plus, Reader est concurrent d’autres services de Google. Google News, évidemment, mais également Google+ qui pourrait devenir une alternative, si seulement on pouvait publier automatiquement nos articles sur celui-ci.

Le RSS, c’est dépassé?

Assurément. D'ailleurs, demandez à un jeune community manager, ce qu’est un flux RSS, la réponse n’est pas assurée. Le flux de syndication a pourtant aidé à l’ouverture du web, en permettant à certains sites de concevoir de l’info et à d'autres de l’afficher et la trier. C’était également le premier pas vers les API Rest et Json que fournissent tous les médias sociaux. Et même s’il est vrai que les flux RSS sont très pratiques pour faire de la veille, on n’en a plus vraiment besoin.

Digg en sauveur du flux?

Digg est un site de la génération Web 2.0 qui a survécu péniblement à l’arrivée des réseaux sociaux. En tant qu’agrégateur social, il est bien placé pour proposer une alternative à Google Reader, et pourrait même proposer beaucoup mieux. Tiens, je vous le donne en mille, la couche sociale qui avait disparu avec Google+! Mais allons-nous tous switcher sur Digg, alors que nous avons déserté Netvibes auparavant et que ce qui nous importe le plus, aujourd’hui, c’est peut être de pouvoir continuer à lire nos news sur iPad?

Le RSS est déjà mort depuis longtemps et les startups qui s’appuient encore dessus ne font que de tenter de survivre. Le RSS a toujours été un concept plutôt geek et personne n’a jamais su en faire quelque chose d’accessible à tous. Retenons finalement que le RSS aura apporté beaucoup dans la démocratisation du web 2.0, et restera un format d’échange de données plutôt pratique, mais ne pensez pas que tous vos lecteurs reprendront leurs listes de flux pour les passer dans un autre service. Ils vont plus probablement rechercher des alternatives plus modernes qui s’appuient sur les réseaux sociaux, par exemple. Adieux RSS, repose en paix!

Cette chute du RSS n’est pas sans rappeler l’importance de ce vieux conseil : ne chassez pas aveuglément les abonnés feedburner, ne dépensez pas tout votre budget web dans de grosses campagnes Facebook, ne traquez pas les membres de Twitter, car tout ceci reste éphémère. Même si elle est de moins en moins utilisée, la newsletter reste l’outil de fidélisation le plus efficace. D’ailleurs, pendant que vous faites la chasse aux abonnements sur Twitter et Facebook, ces réseaux sociaux continuent de vous envoyer 10 mails par jour.

Seule une stratégie web en 360 degrés vous permettra de rester dans la course.


Christophe Lefevre
A propos de l'auteur Chris Lefevre, consultant en solutions digitales. Je vous propose mes services pour améliorer votre visibilité sur les nouveaux médias.

Partagez cette page sur les médias sociaux !
Chris Lefevre

Hello ! Comment puis-je vous aider ?

Je vous propose mes services pour créer votre site internet ou améliorer votre visibilité sur les nouveaux médias.