Digilover SEO & E-Marketing Web Développement Le Blog du Digital Contactez-moi

Quand des startups construiront nos maisons

Christophe Lefevre Chris Lefevre
2min de lecture

S’il y a bien un secteur qui n’a pas connu beaucoup d’amélioration en quelques décennies, c’est la construction.

Bien sûr, on peut réaliser des maisons en préfabriqué et on fait appel maintenant à des immigrés pour baisser le coup de la main d’œuvre, mais le coût de fabrication d’une maison n’a pas baissé et ne s’est pas optimisé à l’inverse du commerce qui est en pleine transition tout comme l’horeca, des technologies, des médias ou de la musique.

Et bien, c’est probablement parce qu’encore peu de startups ne s’intéressent à la problématique. Et pourtant, c’est un secteur qui a un énorme potentiel économique, parce qu’une maison, hors terrain, coûte des centaines de milliers d’euros sur des mois, il est possible de réaliser de belles marges en réimaginant de nouveaux processus de fabrication sans main d’œuvre. En fait, c’est de que permet déjà les imprimantes 3D.

Aujourd’hui, on peut fabriquer une maison complète pour 4000$ et en une journée selon la startup américaine Icon qui n’est qu’à ses débuts.

On peut également penser que les  maisons du futur seraient toujours faibles en consommations d’énergie et avec une installation solaire, voir, des systèmes de recyclage de l’eau. Je pense qu’il y a tellement à faire que forcément, ça va se faire.

Évidemment, je ne parle pas du prix des terrains ni du logement dans une ville comme Paris dans ma réflexion, mais imaginons qu’il soit possible de fabriquer une petite maison très pratique pour 25 000 euros, pensez-vous que votre appartement gardera la même valeur ?

Et bien voilà une question plus qu’intéressante, car une révolution de l’immobilier pourrait mettre à mal énormément de particuliers, d’entreprises et de banques alors même que ce serait une solution pour loger les moins fortunés et les prochaines générations pour qui l’achat d’un bien semble presque impossible même avec deux salaires.

Et donc, la question qui me vient à l’esprit : est-ce que prendre un crédit pour 25 ans aujourd’hui n’est pas un peu risqué si dans 10 ans votre bien pouvait perdre 50% de sa valeur ? Qui sait ?


Christophe Lefevre
A propos de l'auteur Chris Lefevre, consultant en solutions digitales. Je vous propose mes services pour améliorer votre visibilité sur les nouveaux médias.

Partagez cette page sur les médias sociaux !